Ec'eau port (Lot C), 71 logements

Situé à Creil, le projet « Ec’Eau Port » amorce la reconquête des bords de l’Oise, et reconnecte le centre-ville historique à son histoire fluviale.

Il s’inscrit dans l’objectif porté par la ville et l’intercommunalité de recycler le foncier industriel en déshérence pour développer de nouveaux quartiers en « cœur de ville » tournés sur l’Oise pour « reconstruire la ville sur la ville ».

Les enjeux du projet : notre vision

Jouissant d’une situation privilégiée au bord de l'Oise, ce nouveau quartier d’habitation, telle un insularité «connectée», se devra de puiser dans l’histoire du site pour créer un ancrage identitaire fort et favoriser un sentiment d’appropriation naturelle par ses futurs habitants.

Afin de créer les conditions favorables à l’émergence d’une « identité singulière » au sein de l’ilot C, nous avons opté pour une approche contextuelle en lien ténu avec les principes urbains et paysagers.

Cette identité de quartier renvoie au village portuaire selon le type d’habitat choisi entre logements individuels groupés, à la facture volontairement sobre mais contemporaine, et petit collectif, aux formes plus ondulantes et souples.

C’est notamment par un jeu de variation d’échelles et un principe de verticalisation des façades que peut s’opérer cette identification au « village de pécheurs » formée dans l’imaginaire collectif.

De même, le choix de matériaux, pérennes et héritant du langage portuaire, contribuent à révéler l’identité latente des lieux et l’histoire réinventée de ce quartier comme un nouvel havre dans la cité.

Le cœur d’ilot fait l’objet aussi d’une attention particulière afin de bénéficier d’une cohabitation apaisée entre le piéton et l’automobile ; la grande majorité des parkings sont situés dans l’ouvrage et dissimulés derrière un filtre végétal, à l’aplomb des petits collectifs, dans l’intention de désaturer leur emprise au sein de l’espace collectif.

Ce dispositif nous permet de déployer une rue intérieure paysagère connectée aux venelles mais aussi débouchant directement sur les bords de l’Oise afin de l’habiter encore davantage.

Quant aux venelles, elles forment un formidable support de connexion entre le public et l’intime que nous avons qualifié par des seuils, des paliers et des placettes, mais aussi des terrasses et des balcons.

De même, les orientations choisies autorisent des vues latérales largement dégagées vers l’Oise pour une très grande majorité de logements.

Le travail de variation des épannelages au sein de l’îlot prend tout son sens sur les quais.

Créer des relations harmonieuses avec les autres bâtiments
Le projet s’inscrit dans les prescriptions du CPAUPE et du PLU concernant les retraits et les alignements demandés. Les volumes bâtis s’efforcent de créer des percées visuelles entre les îlots pour conserver des venelles ouvertes et paysagées.

Offrir des vues pour tous
L’épannelage des bâtiments a été retravaillé afin de garantir davantage de vues vers les quais depuis les terrasses des logements de la rue haute. Nous abaissons la hauteur des bâtiments sur le quai pour laisser passer la vue. Ainsi nous créons une variété de hauteurs au sein du même îlot.

Un îlot traversant
Afin d’offrir une vue sur l’Oise et les coteaux à tous les habitants, nous avons créé une percée sur le front bâti des quais. Cette nouvelle perspective ouvre la vue vers les quais depuis le coeur d’ilot ainsi que depuis la rue haute.

Cette rupture dans le front bâti vient dynamiser la promenade le long des quais et offrir aux passants une nouvelle perspective sur le coeur d’ilot paysagé.

Vivre le coeur d’îlot
Nous proposons un coeur d’ilot vivant et agréable à vivre. Pour ce faire nous avons replacé les usages au coeur de l’ilot et placé les stationnements sous les bâtiments. Ainsi, le centre de l’ilot, libéré des parkings, devient un espace paysagé convivial, propice aux relations de voisinages et aux jeux d’enfants.

Des venelles actives
Les habitants peuvent accéder directement à leurs logements en rez-de-chaussée depuis la venelle. Des seuils soignés ainsi qu’une clôture végétale donnent un grand confort aux habitants qui peuvent profiter de leurs jardins orientés au sud et être au plus proche des espaces publics de qualité.

Des terrasses collectives
Depuis les terrasses accessibles des bâtiments collectifs, les habitants profitent d’une vue imprenable sur Creil, l’Oise et les coteaux. Ces terrasses végétalisées leur permettent de cultiver des potagers et de partager des moments entre voisins.

Vues sur berge pour tous
Cette vue depuis les quais montre la perspective créée par le percement du front bâtis sur la berge. En plus d’offrir des vues sur l’oise pour les bâtiments en fond de parcelle, cet axe traversant lie la rue haute et les quais et permet de rythmer la promenade le long de l’eau.

Des seuils propices à la rencontre
Les séquences d’entrées des habitations sont soignées et ménagent des seuils propices aux interactions entre voisins. Des paliers communs ainsi que des petites cages d’escalier permettent de garder une échelle humaine qui, de bout en bout, crée une ambiance chaleureuse dans le quartier.

Des terrasses privatives multi- usages
Des terrasses privatives sur les toîts des maisons permettent d’offrir une surface extérieure généreuse en plus des balcons. Tel un jardin, cet espace pourra être planté, et même cultivé.

Les stationnements véhicules en rez-de- chaussée sont intégrés dans un socle sur lequel reposent les logements. Le socle est habillé d’une fine maille, support de végétation, qui constitue un filtre subtil pour dissimuler les voitures.

Un filtre végétal pour dissimuler les parkings
Support pour la végétation grimpante, ce filtre laisse passer la vue, l’air et la lumière, créant ainsi des espaces de stationnement agréables et protégés.

Des rez-de-chaussée actifs et conviviaux
Les accès aux logements se font soit par la venelle soit par le coeur d’ilot. En plus de seuils partagés, cette double orientation permet d’animer tous les rez-de-chaussée et ainsi créer une ambiance conviviale sur l’ensemble de l’îlot.

Des logements réversibles et adaptables
Les logements sont pensés pour être aménagés de plusieurs façons, laissant ainsi aux habitant(e)s le choix d’habiter comme ils l’entendent. L’exemple montre ainsi comment il est possible d’orienter son salon, soit sur la venelle, soit sur le coeur d’îlot, selon ses préférences et les besoins spécifiques de chaque famille.

Des jardins privatifs généreux
De grands jardins privatifs orientés au sud sont aménagés en pied des bâtiments. Des seuils soignés, ainsi que des limites séparatives plantées au contact de l’espace public, permettent d’intimiser les jardins tout en conservant des vues sur les quais.

Des seuils partagés propices à la rencontre entre voisins
Des seuils partagés entre deux maisons agissent comme un vecteur de partage et de relations amicales entre voisins. Cet espace en plus est aménagé d’un bac planté qui permet d’imaginer le partage d’un arbre fruitier, d’un petit potager ou juste d’un massif planté.

Des logement multi-orientés
Les habitant(e)s bénéficient d’un plus grand confort de vie avec davantage de lumière naturelle, et notamment dans les salles de bains, ainsi que d’une meilleure ventilation traversante dans les logements.

Des espaces extérieurs généreux
Des espaces extérieurs généreux sont proposés pour tous les logements. Ces espaces permettent d’animer le coeur d’ilot et de profiter des perspectives aménagées vers l’Oise et les quais.

En savoir plus

Infos projet

Maîtrise d’ouvrage :
Horizon
Lieu :
Creil (60)
Équipe de conception :
ilimelgo (architecte-urbaniste)
Topio studio (paysagiste concepteur)
Qualiconsult (AMO Environnement)
EPDC / MEBI / IETI (BET généraliste)
ARD (BET VRD)
Mission :
Concours non lauréat
Surface :
lot C : 4 370 m² SDP (71 logements)
Coût des travaux :
N.C.
Phase/date :
2021